Le 27 novembre : Café Zimmerman, avec Musica Mediante

Café Zimmerman (comme à l’époque de Bach)
soirée organisée par Musica Mediante

Concert à 19h – Salle Poly

Entrée 15€ (une boisson comprise)

Pas de réservation

Ce concert fait partie du programme des 14éme MELTIQUES DE MONTFERRAND, concerts et conférences de Musica Mediante et son chef d’orchestre Pablo Pavon, qui se déroule du 27 novembre au 5 décembre (voir site musicamediante.fr)

Affiche_27novembreAux côtés de Musica Mediante et du Comité de quartier Montferrand, le Mulet Blanc soutient cet événement.

Le « Café Zimmermann » vous invite à partager un moment très spécial où la musique se rapproche des auditeurs. Comme à l’époque de Bach, quand il réunissait ses amis et ses grands enfants, il n’y a pas de barrière entre les musiciens et ceux qui les écoutent. Vous allez vibrer en même temps que les instruments. Tous seront là pour vivre la musique au plus près, avec, bien sûr, un verre à la main.

 

 

Le loup n’entrera pas dans nos vies

Sous son manteau de haine et d’inhumanité.
Sous sa veste d’immoralité et son écharpe d’indignité.
Sous sa chemise de stupidité et d’immondicité.
Sous sa ceinture d’insécurité et de lâcheté.
Sous son être incapable de comprendre et de véhiculer la liberté, l’égalité et la fraternité.

Le loup est entré dans Paris.

Avec sa veulerie et sa bassesse d’esprit, il est venu s’attaquer à nos vies.
Il est entré dans nos quartiers, dans nos rues, dans nos bars, dans nos havres de paix.
Il a foulé nos pierres et a flairé nos lieux pour mieux se satisfaire.

Dès que la peur a hante les rues, le loup s’est faufilé la nuit venue.
Il a ouvert sa gueule et a laissé exploser sa bestialité, sa cruauté, sa monstruosité.

Le loup est entré dans Paris touchant l’ensemble de l’humanité.

Face à ce canidé cupide et vil, nous ne céderons pas.
Nous continuerons à boire, danser, chanter, manger, partager et vivre.
Nous continuerons de marcher et de vivre dans les rues, les ruelles, les escaliers de cette ville que nous ne cesserons d’aimer pour tout ce qu’elle véhicule et pour ce qu’elle nous transmet.

Il était une fois,
Il est une fois,
Il sera une fois
La liberté, la paix et la victoire de l’humanité.

Amélie, enseignante à Paris