Echo du 11 septembre : Ca a craqué avec les Petits Mensonges

Pour cette soirée de rentrée, le Mulet Blanc est plein à craquer ; heureusement, il y a des places debout, et même des places devant l’entrée puisqu’il fait beau. Et dire qu’on a même manqué de petites assiettes salées…

♦ Les Petits Mensonges ont tenu parole… Le programme alterne des morceaux de swing manouche dont quelques oeuvres célèbres de Django dont on ne se lasse pas, et des musiques tsiganes d’Europe de l’Est qui demandent au violon d’Aude toute sa virtuosité.

Les Petits MensongesLes conditions d’écoute dans cette belle salle, un peu étroite, n’ont pas été aussi parfaites que l’aurait mérité la qualité des interprétations, mais le public s’est laissé entraîner par le rythme et tout cela s’est terminé par une ovation bien justifiée.

Au Mulet Blanc, le 11 septembre

La peinture de Julius Kouakam a également été fort appréciée de même que la présentation qu’il en a faite.

Julius Kouakam, artiste peintreIMG_3898

D’origine camerounaise, Julius vit et travaille dans notre région depuis plusieurs années et consacre une partie de son temps libre à son art à travers lequel il communique la culture africaine à laquelle il reste très attaché, et il célèbre la beauté de la femme : « j’idolâtre la femme » proclame-t-il dans un grand éclat de rire ; nous aussi !

Voir son site : http://kjulart.webnode.fr