le 23 novembre : le classique comme on l’aime

Belle soirée classique ce soir avec un quatuor clermontois de grand talent, dans un répertoire d’oeuvres à succés. Et ils ont eu du succès…
Le quatuor Basalte est composé de Anne-Catherine Fargeix et Kathleen Montpertuis, violons, Claire Chabert, alto, Alexandre Peronny, violoncelle.Quatuor Basalte au Mulet BlancEn première partie, un extrait du Prince Igor de Borodine, la Pavane de Fauré, la Danse macabre de Saint-Saens, quelques danses espagnoles, avec Albeniz, et de Falla ; l’entrée en somme ; et en plat de résistance, le divertimento en ré de Mozart.
Ecouter des extraits de la première partie dans cette vidéo de Michel LeNaviose
–>
Une seconde partie très Dvorak : la 7ème mauresque, et puis, comme un chariot de desserts, les quatre magnifiques mouvements du Quatuor américain, dans une interprétation énergique et remarquable de sonorité : superbe !Le Quatuor Basalte au Mulet BlancCes musiciens, qui à l’occasion contribuent à de grands orchestres régionaux, ont en commun ce quatuor, avec comme objectif de faire connaître et aimer la musique en allant jouer dans des petites villes et villages, des fêtes, ou pour des associations avec un programme qu’ils choisissent en fonction du public et savent rendre attrayant aussi par les présentations qu’ils font de chaque oeuvre.IMG_0770L’exposition de Anne Bricart comporte une dizaine de tableau dont quelques grands _anne-bricardformats. Dans cette série, elle peint des arbres, bosquets, forêts, mais de manière très peu figurative, en harmonies de couleurs pastel.On remarque tout particulièrement un tableau représentant un arbre sur fond de paysage campagnard : toute une palette de verts !Il faut noter aussi que les encadrements métalliques, qu’elle réalise elle-même, sont des oeuvres en soi.

 IMG_0796IMG_0797

Le 7 novembre : Karina, une grande voix

Ce soir le Mulet Blanc fait place au chant lyrique avec une jeune chanteuse au talent déjà bien confirmé et qui semble promise à un bel avenir…

Karina Kasanova au Mulet Blanc♦ Karina Kasanova
, jeune clermontoise, élève au conservatoire de Genève après celui de Clermont, chante un répertoire composé de mélodies françaises et d’opérette. Gounod, Debussy, Poulenc, Delibes, Chabrier, et Offenbach. Offenbach tient une place de choix… Dans le livret que Karina a distribué au public, on peut lire :
« L’opérette d’Offenbach a eu une action très profonde, car elle a tourné en ridicule toute la culture surannée de l’Occident. L’opérette d’Offenbach a joué le même rôle que la comédie d’Aristophane, elle a été pareillement le symptôme de la fin d’une civilisation, et c’est pourquoi elle a rempli une mission ».

Mission accomplie en tout cas ce soir par Karina qui a non seulement chanté avec cette belle voix à la fois claire et forte, mais joint le geste à la parole en jouant la comédie avec assurance et maîtrise.

IMG_0678 IMG_0683 IMG_0680 IMG_0699 IMG_0697

 Dans le public, les connaisseurs ont reconnu là une certaine perfection, et les moins initiés à ce genre musical ont été tout simplement conquis par la voix et le charme de la jeune chanteuse. Tous applaudissent longuement.

Au Mulet Blanc, le 7 novembreIMG_0715Au piano, c’est Aslangeri Kasanov son père qui l’accompagne ; il est pianiste mais aussi compositeur. Et dans la salle une personne est particulièrement attentive : sa mère, la chanteuse Lusaber Kasanov, qui est aussi son premier professeur de chant.

IMG_0717

Séquence émotion quand mère et fille se rejoignent pour interprèter  la célèbre Barcarole (Les contes d’Hoffman, Offenbach)

 

Raymond Luerce au Mulet Blanc

Le peintre Raymond Luperce a accroché aux murs quelques une de ses oeuvres récentes. Des tableaux « non figuratifs », acryliques sur toile, dont plusieurs grands formats. Des compositions toutes de figures géométriques, et de couleurs vives pour nombre d’entre elles.

IMG_0723A tous ceux qui le lui demandent, Ray (c’est ainsi qu’il signe) précise que non, il ne fait pas que ce type de peintures ; il a aussi eu sa période paysages, il peint aussi des scènes avec personnages…

Mais c’est avec ces derniers travaux qu’il affirme un style et un genre de peinture personnel, à l’originalité reconnue par les nombreuses expositions qu’il assure. Membre actif de l’Association des artistes d’Auvergne,  Raymond Luperce intervient aussi à l’Ecole Supérieure d’art.

IMG_0725Voir le site : http://www.artistesdauvergne.org/spip.php?article186