Le 17 octobre : Félix, humour, malice et fantaisie

Pour la seconde fois, Félix Roussel est venu chanter au Mulet Blanc avec ses textes, sa musique et des KD talentueux pour l’accompagner.

Félix Roussel et les KD au Mulet BlancLes textes de Félix traitent, le plus souvent avec humour, les maux de l’époque, le désespoir, la guerre, la démocratie qui part en java… Mais aussi les bonheurs de la vie (qui doucement s’en va…), le voyage, l’amitié, le petit bonhomme qui grandit…, et puis il y a « le chat sympa » (sans doute Félix le chat…).

IMG_0529IMG_0531Le groupe qui l’accompagne est composé de Aude Bernard au violon (qu’elle transforme volontiers en guitare), Charlotte Brivary à la batterie et au pipeau, et Fred Servoir à la basse.

 

Ces quatre complices savent aussi chauffer une salle : avec des rythmes toniques et des appels à participer qui créent l’ambiance des fins de soirée…

IMG_0524

Félix Roussel et les KD a enregistré un 2ème album en 2012 : un oiseau de passage.

 

♦  Christian Roul  expose ses compositions, tableaux abstraits de formats très divers, et assemblages de matériaux divers récupérés qui font sculptures.

Christian ROUL expose au Mulet BlancMélange de techniques, de matériaux, improvisation traduisant des sensations du moment. Un paysage imaginaire, une musique, une idée, chaque tableau raconte une histoire, avec des imprévus ; l’ouvrage est en général retravaillé sur une longue période, et s’achève quand un équilibre de formes et de couleurs est atteint.

IMG_0543IMG_0542IMG_0544

Toute une galerie de travaux réalisés au cours d’une vingtaine d’années, « pour se faire plaisir » ..!

 

Le 10 octobre : la soul selon Thomas

Thomas Kahn et son compère ont conquis un public venu nombreux les écouter et les acclamer

IMG_0505_Thomas Kahn chante avec une énergie communicative, des chansons de sa composition dont la musique est inspirée des grands noms du blues et de la musique soul, de la lignée de John Lee Hooker ou encore Ray Charles.

 

Cette voix grave et puissante qui nous permet de l’identifier à ces maîtres et idoles, il la travaille depuis l’adolescence. La musique sous toutes ses formes et la chanson sont ses passions et il s’associe à différents groupes pour jouer des répertoires très divers. Il nous a livré le Thomas Kahn de la soul, mais il a d’autres cordes a sa guitare, des genres musicaux et des talents qu’il a l’occasion d’exprimer par exemple sur la scène de la Coop de Mai !

IMG_0461

IMG_0468

 

De même, son ami le pianiste qui l’accompagne ce soir joue différents styles et travaille avec différents groupes.

 

Tous les deux ont enchanté le public du Mulet Blanc qui a accompagné les derniers morceaux de battements des mains, dansé sur le devant de la scène, et rappelé les artistes qui ont bien voulu en rajouter à la demande.

IMG_0479

Jean-Louis Roussely a accroché aux murs une série de photographies grand format IMG_0496qu’il a rapportées de ses voyages en Iran.

Les photos présentées sont une évocation de trois expositions montées depuis 2012 suite à des voyages (tous les ans depuis 2009) en Iran. Il y avait donc deux clichés de l’expo sur le thème « voûtes, coupoles et dômes » essentiellement consacrée au très riche patrimoine architectural et décoratif, trois de l’expo « désert et jardins paradis », les autres de celle de cette année : « Vendredis et images de la vie ». La fréquentation du désert enseigne un rapport à l’eau que nous ne connaissons pas en Europe. On le voit à Ispahan connue comme « la ville des palais et des jardins » depuis le XVII° siècle parce qu’irriguée par le fleuve Zarundeh rund (littéralement : celui qui donne la vie).

L1003092Depuis la construction d’un barrage en amont l’eau du fleuve est détournée vers d’autres destinations, peut être Yazd (?). Nous y étions un vendredi d’avril et, le matin, sous le pont Khaju se regroupe tout une foule venues écouté les chanteurs amateurs, magnifique ambiance, l’un d’entre eux après avoir chanté lit un poème, c’est une complainte sur le thème de l’eau qui n’arrive plus dans la ville,  passablement satyrique. D’autres photos prises le même jour dans le parc d’un palais envahi par une foule de promeneurs venus en famille, en couple, entre amis … Les tapis les samovars, les pipes à eau on s’installe pour la journée dans une atmosphère très détendue. On salue l’étranger de passage on l’invite à prendre le thé, manger un gâteau, dans le respect d’une tradition d’hospitalité exceptionnelle qui incite à revenir. Même chose sur la place royale, même chose tous les soirs en semaine. Avec ces photos du « week end », d’autres de femmes au bazar, dans une gorge très prisée des jeunes près de Téhéran. C’est à cette population si accueillante malgré les difficultés que je voudrais rendre hommage

 

IMG_0497

IMG_0492

Jean-Louis, nous livre deux échantillons des quatrains de Omar Khayyâm, dans une excellente  traduction de Hassan Rezvanian aux éditions Babel…

Les amoureux et les ivrognes, nous dit on, iront en enfer,
C’est une affirmation erronée à laquelle on ne saurait ajouter foi.
Car si les amoureux et les ivrognes vont en enfer,
Demain tu trouveras le paradis plat comme le creux de la main.

On affirme qu’il y aura un paradis peuplé de houris(1)
Où coule le Kowsar, un mélange de vin, de lait, de miel et de sucre.
remplis la coup et mets la dans ma main :
« Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras. »

(1) Les houris sont des femmes extrêmement belles « aux yeux de gazelle » dans la langue persanne.
Dans le Coran le même mot désigne : « Les vierges du paradis promises aux croyants ».

 

Soirée du 27 septembre : deux artistes pour un concert

Le Mulet Blanc accueille ce soir là deux musiciens chanteurs dans des styles et répertoires différents, mais tellement complémentaires pour une belle soirée de concert, dont voici un aperçu dans cette courte vidéo de Michel LeNaviose :

Pierre Rolling et Marion Lhoutellier au Mulet Blanc.Pierre Rolling interprète un répertoire de chansons folk, en s’accompagnant à la guitare.
Marion Lhoutellier
joue au violon des balades irlandaises.

Exposition

IMG_1768Hélène Molle expose des peintures contemporaines, non figuratives,  effectuées sur chassis ou bien sur toiles libres .

IMG_1766« Je ne m’apparente à aucun mouvement. La peinture est pour moi une écriture , à l’image de la vie : libre , un peu aléatoire, un peu maitrisée »