Le 22 novembre : le blues selon Simon


Quand l’hiver arrive, il est encore possible de se réchauffer au Mulet Blanc. Pour le coeur, il y avait ce soir les chansons de Simon Widdowson, et pour le gosier,  le Beaujolais nouveau.

Côté concert

Widdowson08 « Looking for the sun », c’est le titre bien de saison du nouvel album que Simon Widdowson vient de sortir.  Treize titres de sa composition qu’il nous propose en première partie, en s’accompagnant à la guitare et à l’harmonica.

Widdowson04L’album est si nouveau que le CD n’est pas encore tout à fait disponible, mais chacun a pu s’inscrire pour en réserver un exemplaire.

Widdowson05Entre ses chansons, Simon nous raconte ses histoires et son histoire. Il a d’abord vécu, bourlingué, et connu le succès aux Etats Unis ; arpenté depuis Santa-Fé les autoroutes toutes droites du Nouveau-Mexique, du Texas et de l’Arizona… Avant de venir en France, de s’installer d’abord à Lyon pendant quatre ans, puis de tenter un retour dans son Angleterre de naissance, et revenir au bout d’un an, en Auvergne cette fois puisque, il le reconnaît, c’est la plus belle région du Monde ! Mais il chante en anglais bien sûr, c’est la langue du blues, du folk ; bien qu’il parle fort bien le français, il n’a pas encore essayé d’écrire des chansons en français.

Widdowson19

Et puis Simon peint, et il accroche à nos murs quelques unes de ses oeuvres.

Widdowson01Widdowson02

Côté bar

Widdowson09Ce soir donc, c’est Beaujolais nouveau, pour la tradition. Les oenologues du Mulet en ont sélectionné du bon tout exprès.

Et au bar pendant l’entracte, comme à la caisse, ça chôme pas !

Widdowson11Widdowson16

La prochaine fois, ce sera vin chaud, promis !

Coté lecture

Widdowson21Et n’oublions pas qu’au Mulet Blanc, on peut aussi apporter et emporter des livres : il y a un coin pour cela.
Que les livres circulent !

Soirée du 8 novembre : c’est ainsi et c’est très bien

Gros succès ce soir pour la musique klezmer du groupe Hot Azoy et pour les nus de Vicente Camarasa.
Un concert musical festif

Le klezmer est une tradition musicale des Juifs ashkénazes (d’Europe centrale et de l’Est). Il s’agit de musiques traditionnelles qui seraient à l’origine des musiques Slaves, Tziganes, mais aussi du Moyen Orient. Le groupe Hot Azoy s’est constitué autour de cette musique qu’ils ont en passion commune. Hot Azoy signifie « c’est ainsi » en langue yiddish.Hot-Azoy au Mulet BlancIls alternent des morceaux toniques aux rythmes endiablés qui invitent à la danse et d’autres mélancoliques qui correspondent à des complaintes.

Mandoline et clarinette assurent la mélodie,  accordéon et trombone ou soubassophone l’accompagnement et la rythmique.

.IMG_6965 IMG_6964IMG_6963IMG_6966

Le soubassophone est cet énorme instrument au son grave.

IMG_6970IMG_6996Il dépasse son musicien d’une tête mais se plie néanmoins aux exigences du transport…

La salle est comble et le plaisir est à son comble.

IMG_6961

Et sur la fin, il devient difficile de ne pas tenter un pas de danse.

IMG_6990

Vicente Camarasa expose une série de dessins de nus

IMG_6969

Nus féminins et nus masculins, exécutés d’après modèle, pendant le temps que dure une pause (soit vingt à quarante minutes).

Au crayon, au carré, à la sanguine ; quelques fois à l’huile.

On peut contacter Vicente par mel pour se procurer un de ses dessins en petit ou en grand format :  vcamarasa01 @ gmail . com

IMG_6997IMG_6974IMG_6948