Soirée du 29 mars : un concert classique très apprécié

Un public nombreux s’est pressé ce soir au Mulet Blanc pour écouter le programme proposé par le duo Piacevole. Belle musique et beau succès !

IMG_4982

Hélène Cantat, violoniste et Anne-Laure Barbarin, violoncelliste, sont des musiciennes professionnelles. Elles jouent dans la région dans le cadre de formations diverses, en particulier dans l’Orchestre Symphonique des Dômes, et donnent des cours dans des écoles de musique. Animée par une amitié et une passion commune, elles ont depuis un an formé le duo Piacevole autour du répertoire qu’elle nous proposent ce soir.

IMG_4966      IMG_4967

Dans une première partie « classique », elles interprètent des morceaux de Vivaldi, Corelli, Mozart, Bartok,… et en seconde partie, des musiques traditionnelles irlandaises, espagnoles, … qui invitent à tambouriner, à claquer des mains ou du pied ; et poussent les plus connaisseurs à esquisser quelques pas de danse, genre bourrée, gavotte, et autre tarentelle.

Un extrait (vidéo de Michel Le Naviose) :

Applaudissements nourris et bien mérités.

Yves communal expose deux séries de photographies.

IMG_4972L’une est consacrée aux petites bestioles qu’il observe le plus souvent dans son jardin, lors de « petits matins brumeux », papillons, mouches, araignées… photographiées en macro.

Il se définit lui-même comme « photographe du petit matin ».

Communal_1

Communal_2Dans la seconde série, ses enfants ont servi de modèle pour des portraits et des traitements créatifs divers.

Pour le contacter : 06 73 25 40 81 – photo63450@sfr.fr

Soirée du 15 mars : trame en silence et rock qui déménage

Un programme en deux parties, pour goûts extrêmes : à l’une des extrêmités, le silence qui accompagne la danse de ces dames ; à l’autre les volts d’un rock des seventies.

IMG_4846 IMG_4857

Avec leur création chorégraphique, les deux danseuses entrecroisent leurs histoires de dames par des évolutions et gestes symboliques permettant à chacun d’imaginer une interprétation plus personnelle.

IMG_4840 IMG_4839 IMG_4847

La « Trame » (c’est le titre) se déroule dans un silence juste troublé par quelques cris et la comptine « am stram gram… ».

Le spectacle est conçu pour être joué dans l’intimité, par exemple d’une famille ou d’un groupe d’amis. 
Il y fallait donc le silence du public, et ça a fonctionné.

-~-~-~-

Après la pause, le groupe de mordus du rock des années 70, Jywapabo (ou « J’y vois pas beau »), trois guitares, un saxo, une batterie,  nous offre un florilège des Stones, Creedence (Peggy Sue), et autres morceaux d’époque ; mais aussi des retours aux classiques (Be Bop a lula), et quelques airs plus récents.

IMG_4866 IMG_4854

Un chanteur, mais aussi deux jeunes chanteuses aux voix prometteuses, un peu altérées ce soir par une sono mal adaptée aux voûtes du Mulet.

Cette musique là invite à bouger et à danser, et ca a fonctionné.

-~-~-~-

Les tableaux accrochés aux murs sont ceux de Michel Gerardin.

IMG_4832 IMG_4833 IMG_4834
Il expose un ensemble de peintures en dominante beige-marron. Parmi les oeuvres, de surprenantes compositions en relief, réalisées avec des chutes et copeaux de bois.

-~-~-~-