Soirée du 30 mars : duo, chanson française, chapeau !

La chanson française est à l’honneur ce soir, bien servie par un duo de chanteurs, musiciens, auteurs et compositeurs

Le groupe 5Avenues, Stéphane à la guitare et Claire à l’accordéon, viennent de Marseille, ou plutôt reviennent, car ils se sont déjà produits dans quelques salles de notre région qu’ils affectionnent désormais.

Textes poétiques pour chansons de charme, chansons engagées ou chansons drôles.

Sujets graves abordés avec légèreté et sujets plus légers traités avec élégance.

Musiques tantôt enlevées, tantôt calmes.

!

!

!

!

!

Ah!  l’accordéon de Claire…  ou la Claire de son accordéon, tant ensemble ils font corps !

!

!

Bonne humeur, et complicité du public : 5Avenues fait de celui ci le troisième élément du groupe.

La salle est à l’écoute, ravie, et fait choeur lorsqu’ils reprennent en after,  « Les petits papiers » ou encore le « Bella Ciao », dans des versions bien à eux.

!

!

Beaucoup vont repartir avec le CD du groupe, qui comprend quinze titres à réécouter.

Chapeau ! Martine l’a rappelé en début de soirée, quand les artistes invités au Mulet Blanc sont  rémunérés « au chapeau », l’association compte sur la générosité du public.

C’est ainsi que deux responsables de la soirée ont été prises la main dans le chapeau, comptant la recette, et contents de son montant aussitôt remis aux artistes.

Merci pour eux, c’était bien mérité.

!

La peinture de Maryvonne Coutaud offre au regard une diversité de formats et de genres, du figuratif au carrément abstrait. Peinture à l’huile, et utilisation des pigments : « La couleur, c’est la vie » se plaît-t-elle à dire.

Ses oeuvres sont en vente, de 50 à 250€. S’adresser à l’association.

!

!

!

La prochaine soirée au Mulet Blanc, c’est le 6 avril, avec Access Swing, Jazz New Orleans

!

!

Soirée du 16 mars : chanson nerveuse. Trop fort !

Des habitués et des nouveaux ce soir au Mulet Blanc pour écouter Dandy, dont c’est le  premier concert dans cette nouvelle formation.

Dandy est donc un nouveau groupe local de quatre musiciens d’ici, qui se retrouvent (en fait depuis longtemps… mmmh) pour le plaisir de la musique et des mots.

!

!

!

La musique est certes un peu forte pour les voûtes de notre local.

!

Les percussions de Richard et les basses de Damien rivalisent avec les cuivres de Philippe et la voix de Laurent et ses  guitares.

!

!

!

!

!

!

!

!

Pluri-instrumentiste, Philippe assure un accompagnement dans un large spectre.

Ils ont composé ensemble les musiques en fonction des textes.  Des textes forts également, dont ils sont aussi les auteurs.

Humour et engagement, un tantinet provoc, c’est ce qu’ils appellent de la chanson… nerveuse.

« Ce matin là, il s’est noyé, pourchassé par la maréchaussée…..         Ce matin là, il s’est noyé, pourchassé pour des papiers. « 

Pas de doute, ils ont de l’avenir et connaîtront certainement d’autres succès sur des scènes à leur mesure. On leur souhaite.

 » Je pousse la chansonnette …
A bientôt de vous revoir. Merci… »,

chante-t-il pour terminer, mais il y aura un rappel…

!

Une collection de photos de Damien Renaud, artiste photographe à Orcet

Objets,  ou lieux insolites, vus au Portugal, en Italie, en Espagne, ou ailleurs.

!

!

Et les petits bateaux sont ceux qui vont sur l’eau, dans les jardins du Luxembourg.

!

!

L’artiste photographie et met en scène au gré de ses inspirations. Ses photos sont en vente. Contact : http://facebook.com/damien.renaud2

Soirée du 2 mars : sous les voûtes envoutés

Le public était nombreux ce soir à nouveau sous les belles voûtes de la salle Auguste Ricard.

 

Au programme, un concert de Kalis, groupe marseillais en tournée dans la région, la veille à Montluçon et à Tulle le lendemain, le nord en quelque sorte.

!

!
Kalis se définit comme un groupe émergent, constitué autour de Stéphane, guitariste et chanteur, auteur de textes soignés. Le trio a choisi de mettre la musique au service des textes, une musique qu’ils qualifient de « simple », et nous dirons « efficace » après l’avoir écoutée, sur un rythme tendance rock, qui en effet accompagne le chant ; la batterie de Nathanael fait cela façon jazz.

Ces chansons racontent une histoire, souvent elle parle d’une catégorie d’exclus. Chanson engagée, chanson énergique. Le ton se fait soudain plus tendre pour Ma Colombine puis Vent d’automne. Des compositions et textes originaux ; ils reprennnent aussi des textes de Bernard Dimey, qui dans les années 60-70 écrivit pour les plus grands de la chanson française.

Les trois musiciens participent par ailleurs, chacun de leur côté, à d’autres formations sur d’autres projets artistiques.

Leur objectif de rencontrer le public plus encore que la gloire semble atteint ce soir au Mulet Blanc.

Ils ont déjà prévu de revenir à Montluçon, et en Creuse dans un café ami, les 21 et 22 juin.

Et Stéphane reviendra au Mulet Blanc le 30 mars, avec  un autre répertoire et en autre compagnie, sous un autre nom : 5Avenue.

Qu’on se le dise !

Les tableaux exposés sont l’oeuvre d’une artiste qui se dit amateur.

!
!

!Les montferrandais la croiseront à Montferrand, dans la rue ou dans son salon (de coiffure)…

!

!

et les autres peuvent la contacter par l’intermédiaire du Mulet Blanc.


!

!

!

!

!

Encore une photo, avant de se séparer.

!

La prochaine soirée au Mulet Blanc, c’est le 16 mars

!